NOTRE ASSOCIATION ATTAQUE LE MINISTERE DE L'EDUCATION EN JUSTICE

pour obtenir les rapports de la DGESCO sur l’Instruction En Famille.

 

EXCLUSIF – Parce qu’il est impensable d’exiger des parlementaires qu’ils légifèrent à l’aveugle, l’association UNIE (Union Nationale pour l’Instruction et l’Épanouissement des enfants) a déposé ce 25 juin 2021 une requête en référé devant le tribunal administratif de Paris pour obtenir en urgence les rapports de la Direction générale de l’Enseignement et de la Scolarité (DGESCO).      

Instruction en famille :
Action en référé contre le Ministère pour obtenir les chiffres

 

Le 9 juin, en Commission spéciale, l’article 21 – relatif à la mise en place d’un régime d’interdiction de l’instruction en famille sauf dérogation – a été rétabli dans le projet de loi confortant le respect des principes de la République (1). L’Assemblée nationale se réunira en séance plénière les 29 et 30 juin 2021. La majorité présidentielle et le Modem risquent d’entériner le rétablissement de cet article pourtant très controversé. L’article 21 prévoit en effet une restriction extrême des possibilités d’avoir recours à l’instruction en famille (2). 

Depuis le 2 octobre 2020 et l’annonce de la volonté gouvernementale de restreindre l’instruction en famille aux seules impossibilités de scolarisation, le ministre de l’Éducation nationale s’obstine à refuser de communiquer les deux plus récents rapports d’enquête de la Direction Générale de l’Enseignement (DGESCO) sur l’instruction en famille censés fonder cette mesure (2016-2017 et 2018-2019).
Ce, malgré nos demandes réitérées – y compris avec l’appui de la CADA, malgré les demandes insistantes des parlementaires en Commission comme en séances plénières, ainsi que les pétitions réclamant la transparence sur les chiffres qui sont signées par des dizaines de milliers de soutiens (3,4). 

Quels sont les résultats des enquêtes de la DGESCO sur les motivations des familles en Instruction en famille?

Est-ce parce que les résultats des contrôles ou les informations quant aux motivations des familles, exposés dans les rapports d’enquête de ses services, ne correspondent pas aux accusations que le ministre porte contre l’instruction en famille ? 

Face à l’opacité du gouvernement et pour une tenue sereine du débat démocratique, l’association UNIE, soutenue dans sa démarche par les autres associations et collectifs de l’inter-asso IEF, vient de déposer une requête en référé mesures utiles devant le tribunal administratif de Paris. 
La requête visant à obtenir en urgence ces rapports de la DGESCO est accessible ici : 

Dans une lettre jointe au dossier, le député Gregory Labille écrit : “En tant que parlementaire très investi sur ces questions, je peux témoigner du caractère essentiel de ces données pour un véritable débat démocratique. Cela fait maintenant plusieurs mois que les débats sur l’instruction en famille se tiennent sans que jamais le gouvernement n’ait communiqué sur les éléments contenus dans ces deux rapports. Nous avons, comme parlementaires, demandé à plusieurs reprises au ministère de l’Éducation nationale que ces deux rapports soient communiqués, sans y parvenir” (5).

Pour un débat démocratique appuyé des chiffres officiels

Les données de ces rapports sont essentielles à la sauvegarde des intérêts des familles instruisant leurs enfants et de leurs organisations représentatives, à l’exercice des libertés publiques et à la vie démocratique. 

Il est impensable qu’il soit exigé des parlementaires de légiférer à l’aveugle. A fortori quand l’avenir de plus de 62.000 enfants et de leurs familles est en jeu, sans oublier tous les enfants qui pourraient, à l’avenir, être privés de la possibilité d’apprendre en famille si le régime d’autorisation restrictif était adopté. 

Nous sommes et resterons mobilisés pour défendre la pluralité et la diversité éducative, dans l’intérêt des enfants.
Les associations et collectifs :
LED’A, LAIA, UNIE, FELICIA, EELM, Liberté Éducation 
 
Contact : Armelle Borel – unie.association@gmail.com / 07 68 47 76 40.
Notes et références :
3- Pétition “IEF : transparence sur les chiffres” : près de 24 000 signatures au 24 juin 2021.  https://www.mesopinions.com/petition/enfants/ief-transparence-chiffres/124352 
4- Pétition “L’instruction en famille mérite la transparence : exigez que les rapports de l’Éducation nationale soient rendus publics !” : plus de 14 000 signatures au 24 juin 2021. https://www.mesopinions.com/petition/enfants/instruction-famille-merite-transparence-exigez-rapports/148061
L’association UNIE (Union Nationale pour l’Instruction et l’Épanouissement) est investie dans l’entraide et la coopération entre familles. Elle est ouverte à tous ceux pour qui l’instruction doit se faire dans le respect de l’épanouissement de l’enfant. Forte de plus de 7 ans d’expérience sur le terrain, UNIE apporte conseils et aide aux 5 800 familles adhérentes et aux 12 000 personnes du groupe Facebook. 
Contact : Armelle – unie.association@gmail.com / 07 68 47 76 40.

Soutenez l’association, adhérez gratuitement.

Plus vous serez nombreux à adhérer, plus nous aurons de poids              

Notre association vit grâce à vos dons.

Les dons sont les seules sources de financement pour assurer les différents services de l’association

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur vk