Déconfinement progressif

Personnes « à risque »

« Le Haut conseil de la santé publique (HCSP) considère que les personnes à risque de développer une forme grave d’infection à SARS-CoV-2 sont, en plus des personnes âgées de 70 ans et plus (même si les patients entre 50 ans et 70 ans doivent être surveillés de façon plus rapprochée) et des femmes enceintes à partir du 3eme trimestre de grossesse, les personnes répondant aux critères suivants:

  • les patients aux antécédents cardiovasculaires : hypertension artérielle compliquée, antécédents d’accident vasculaire cérébral ou de coronaropathie, chirurgie cardiaque, insuffisance cardiaque stade NYHA III ou IV ;
  • les diabétiques non équilibrés ou présentant des complications ;
  • les personnes présentant une pathologie chronique respiratoire susceptible de décompenser lors d’une infection virale ;
  • les patients présentant une insuffisance rénale chronique dialysée ;
  • les malades atteints de cancer évolutif sous traitement(hors hormoniothérapie);
  • les personnes avec une immunodépression congénitale ou acquise (médicamenteuses : chimiothérapie anti cancéreuse,traitementimmunosuppresseur, biothérapie et/ou une corticothérapie à dose immunosuppressive, infection à VIH non contrôlé avec des CD4 <200/mm³, consécutive à une greffe d’organe solide ou de cellules souche hématopoïétiques, liée à une hémopathie maligne en cours de traitement) ;
  • les malades de cirrhose au stade B du score de Child Pughau moins ;
  • les personnes présentant une obésité morbide (indicede masse corporelle (IMC) > 40kg/m²mais aussi IMC> 30kg/m²)
  • lespersonnes présentant un syndrome drépanocytaire majeur en raison d’un risque accru de surinfection bactérienne ou de syndrome thoracique aigu4 ou ayant un antécédent de splénectomie. « 

    Source : Gouvernement

Certificat d’isolement :

Les personnes « à risque » (vulnérables), ou cohabitant avec une personne vulnérable, peuvent se faire délivrer un « certificat d’isolement » par leur médecin. A défaut (le certificat d’isolement n’est que pour certaines professions salariées), elles peuvent aussi demander un certificat médical…

Concernant les contrôles d’IEF

Les contrôles sont suspendus « jusqu’à nouvel ordre » (page 7), nous n’avons trouvé, à ce jour, aucun « nouvel ordre » permettant la reprise des contrôles, et l' »état d’urgence sanitaire » est prolongé…

D’ailleurs, plusieurs académies ont déjà signalé la suspension des contrôles jusqu’à la fin de l’année aux familles. Ont déjà été portés à notre connaissance comme ayant suspendu tout contrôle, les départements : 21, 25, 30, 38, 39, 40, 54, 61, 62, 68, 69, 75.

Si votre académie tente de vous imposer un contrôle, voici une lettre type de demande de report attendu la situation sanitaire actuelle. De plus, si vous êtes « vulnérable » ou avez au sein de votre foyer une personne « vulnérable », vous pouvez, rappelons le, bénéficier de mesures d’isolement étendues au delà du 10 Mai 2020 (cf. plus haut)…

Conditions de reprise pour les écoles :

Vos questions sur le retour des enfants à l'école

#CORONAVIRUS #COVID19 | Le retour de mon enfant à l'école est-il obligatoire ? Pourquoi ne pas rouvrir les écoles en septembre ?Jean-Michel Blanquer répond à vos questions.

Publiée par Gouvernement sur Samedi 9 mai 2020

Circulaire du ministère de l’éducation.

Education.gouv.fr : informations et recommandations pour les établissements scolaires et les personnels

De plus, localement, de nombreuses mairies ont pris des arrêtés modifiant les modalités de reprise (fermeture des établissements, entre autres), rapprochez vous de vos mairies respectives pour savoir exactement ce qu’il en est…

Inquiétude autour des modalités d’accueil des élèves préconisées par le ministère de l’Éducation.

Nonobstant les inquiétudes plus que légitimes concernant les risques sanitaires encourus, nous avons également été choqués de lire certaines dispositions dans les modalités d’accueil des élèves à compter du 11 Mai 2020. Dans ses fiches (édité : modifiées depuis par le ministère face à la polémique, nous laissons toutefois ces réflexions sur notre site, car la dérive langagière ne peut qu’interpeller, et invite à la plus grande vigilance, présente ou à venir) à destination des professeurs pour le retour à l’école établis par le ministère de l’éducation, on peut s’interroger sur la notion de « communautarisme politique ». Le choix de certains mots laisse perplexe : pourquoi inclure la notion d’opinion politique dans la liste des signes de replis communautariste? De même, en quoi « Critiquer les discours d’autorité » saurait-il être amalgamé de la sorte à tout ce qui est anti-Républicain? Depuis quand notre pays est-il passé de « liberté d’expression » à « obligation de pensée unique »? Si la lutte contre les dérives communautaristes est en effet un enjeu vital pour notre République, la diversité d’opinion et la liberté de « râler » l’est tout autant!… Inviter les professeurs à signaler de la sorte toute pensée non conforme à la seule pensée véhiculée par le gouvernement devient alors plus qu’inquiétant…

Revue de presse :

Service public.fr : « Plan de déconfinement progressif à partir du 11 mai 2020« 

Gouvernement.fr : « information Stratégie de déconfinement« 

C NEWS : « Nouvelle-Aquitaine : nouveau foyer de contamination détecté dans un collège de la Vienne« 

Sénat : « Prorogation de l’état d’urgence sanitaire« 

Ministère de l’intérieur : Déconfinement : Déclaration de déplacement

Franceinfo : DIRECT. Déconfinement : le gouvernement veut rouvrir un « maximum de lieux » touristiques d’ici le 21 juin

Sortir à Paris : Coronavirus : des écoles ferment en raison de cas suspects en zone rouge et verte

Franceinfo : Déconfinement : une école fermée après la détection d’un cas de Covid-19 à Marseille

L’internaute : Coronavirus à l’école : la mort d’un enfant pose question, une contagion possible ?

Actu 17 : Coronavirus : Un premier enfant atteint d’une forme proche de la maladie de Kawasaki est décédé à Marseille

Concernant les fiches pédagogiques :

Franceinfo : « On nous demande de ne pas remettre en cause la gestion de la crise » : des fiches pédagogiques alarment des syndicats d’enseignants

L’union : Signaler «les propos inacceptables» : la fiche de l’Éducation nationale qui agace les profs

L’OBS : Une fiche invitant à signaler les « propos inacceptables » des élèves sur le Covid agace les profs

Libération Checknews : Est-il demandé aux professeurs de signaler les enfants tenant des propos «inacceptables» sur le Covid-19 ?

Pourquoi docteur? : Reprise de l’école : des fiches pédagogiques qui font grincer les dents

Union Nationale pour l'Instruction et l'Epanouissement